Chargement en cours...
OK
En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici

Les matières premières d'origine végétale


Les matières premières d'origine végétale entrant dans la composition des parfums proviennent de toutes les régions du monde où elles sont sélectionnées pour leur qualité et leur originalité.

Les fleurs sont aujourd'hui les composants les plus connus du grand public. Selon leur variété, on utilise plutôt les pétales, les bourgeons, les boutons, les racines (iris), les feuilles (géranium, violette) ou les tiges.
Issues de cultures du monde entier, certaines fleurs sont encore cueillies dans des champs de la région grassoise et utilisées par l'industrie locale de la parfumerie.

Ce sont principalement :
  • la rose, et surtout la célèbre rosa centifolia ou rose de mai, est exclusivement cueillie à l'aube, au moment où elle développe le plus fortement son parfum. Cultivée à Grasse, la plus belle rose utilisée en parfumerie s'épanouit également en Turquie, en Bulgarie et au Maroc,
  • le jasmin, la fleur blanche la plus utilisée en parfumerie, a fait la renommée de Grasse et provient également d'Espagne, d'Afrique du Nord et d'Inde,
  • la tubéreuse, originaire du Mexique est introduite à Grasse dans le courant du 17ème siècle. Elle est très présente en Inde,
  • la fleur d'oranger, fleur de la virginité, est cultivée en Provence, en Italie et en Egypte. Sa distillation donne naissance à une essence recherchée, le néroli, et l'eau obtenue lors de ce traitement n'est autre que la fameuse eau de fleur d'oranger,
  • la lavande, dont les champs couvrent les plateaux de Haute Provence, est de nos jours davantage utilisée pour les parfums masculins,
  • le mimosa, si caractéristique des environs de Grasse à la fin de l'hiver, est une fleur sans pétales, les petites boules jaunes étant composées d'étamines,
  • l'ylang-ylang est la fleur de la volupté. Elle provient d'arbres noueux typique des paysages du pourtour de l'Océan Indien : archipel des Comores, îles Maurice, de La Réunion et de Madagascar…
Les herbes aromatiques sont tout autant utilisées en parfumerie qu'en art culinaire. Thym, romarin, menthe et basilic… sont cultivés principalement sur le pourtour méditerranéen (France, Espagne, Egypte, Tunisie, Maroc), mais également en Inde et à Madagascar.

Les fruits et leurs zestes apportent une note de fraîcheur (agrumes) ou une touche exotique : Le citron, la bergamote, l'orange, la mandarine, le pamplemousse, la vanille.

Les épices et les graines appartiennent aussi à ce registre de matières premières partagées avec la gastronomie : la fève tonka, la coriandre, la badiane, le cumin, l'ambrette, la cardamome, le clou de girofle, le fenugrec, la noix muscade, le poivre.

Les racines constituent des matières premières recherchées : le vétiver, l'iris, le gingembre,

Les feuilles sont parfois plus utiles en parfumerie que les fleurs : le patchouli, le petit grain, le géranium, la violette, le myrte,

Les bois, les écorces et les mousses complètent cette panoplie de matières végétales : le santal, le cèdre, l'écorce de cannelle, l'écorce de bouleau, le bois de gaïac, la mousse de chêne.

Il en est de même avec les résines et les gommes, toutes deux émanant d'exsudations de plantes : le galbanum, le benjoin, l'opoponax, la myrrhe, le labdanum, le baume de Tolu, l'encens…
 
fra
1