Chargement en cours...
OK
En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici





L'histoire du Parfum : la parfumerie moderne

C'est au 19ème siècle que la parfumerie, sur le modèle de l'industrie tout entière va connaître sa révolution.

L'apparition de la chimie moderne, la démocratisation progressive de la société, l'avènement d'une bourgeoisie issue de l'industrialisation, et l'avalanche de découvertes scientifiques et techniques en tout genre, conduisent à une refonte totale des métiers et des produits de parfumerie.

Les progrès de la chimie organique conduisent à la fabrication de molécules de synthèse reproduisant les qualités olfactives des essences les plus rares. Le gantier parfumeur et l'alchimiste s'effacent au profit du compositeur de parfum, professionnel averti de toutes les possibilités offertes par la science de l'époque.

Les parfums se consomment sous forme de sels de bain, de sachets pour les armoires à linge ou de pastilles à brûler, et le vaporisateur, simplifie l'usage des préparations alcoolisées.

Au 20ème siècle, le parfum fait de plus en plus rêver et est associé aux autres créations artistiques.

On ne le convoite plus uniquement pour sa fragrance, mais également pour toute l'image valorisante de l'individu qu'il suggère.

Les noms évoquent l'exotisme (Mitsouko, Shalimar, Cuir de Russie…), les états d'âme (Scandale, Je reviens, L'Heure bleue…) ou encore la nature (Vent vert, Fleurs de rocaille…).

Les cristalliers (Lalique, Baccarat…) mettent leur talent au service de la production de flacons raffinés et les publicitaires contribuent à la promotion de nouveaux parfums. En 1925, le plus mythique de ces parfums de couturiers, le N°5 de Chanel, créé par Ernest Beaux, voit le jour. Lanvin, Rochas, Patou, Ricci, Balmain ou Dior pour ne citer qu'eux ne tardent pas rejoindre cette activité, complément d'image flatteur de leurs créations vestimentaires.

Dans les années cinquante, les parfums masculins prennent à leur tour leur essor.

De nos jours, le marketing est au coeur de toutes les créations en parfumerie. Les « nez », artistes créateurs, doivent inscrire leur travail dans le cadre contraignant de modes diverses, de cahiers des charges détaillés et d'une concurrence démesurée. Plusieurs centaines de nouveaux parfums sont proposés chaque année, dont seule une très petite minorité passe le cap du premier anniversaire.

Face à ce déferlement et à l'industrialisation qui l'accompagne, des artisans parfumeurs continuent à proposer des créations originales et de qualité conçues dans la tradition des grandes maisons de parfum.
 
fra
1